Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 19:26
Conseil Municipal du 26 juin 2017.
 
Vote du compte de gestion et du compte administratif.
 
Nous nous sommes naturellement exprimés lors de ces votes. Comme vous le constaterez, nous avons mis en avant trois idées fortes constantes:
- nous voulons que les élus locaux restent les élus de référence et nous refusons de laisser le contrôle aux technocrates.
- nous considérons que la clarté est toujours préférable à la confusion , ce qui permet d'agir en toute responsabilité.
- nous travaillons les questions budgétaires en toute objectivité au regard des décisions qui relèvent de la décision de la municipalité actuelle et également de celles qui relèvent d'autres intervenants: Etat, Région, Département...
 
 
 
Nous vous remercions, ainsi que les agents des différents services concernés, pour cette présentation complète, détaillée et claire.
Comme vous allez le constater, au cours de notre intervention, nous allons effectivement utiliser ponctuellement des mots de l’ancien temps, vous savez celui d’avant l’illusion collective, comme responsabilité, conviction ou encore clarté.
Et oui, nous ne sommes pas des adeptes du conditionnement marketing qui suppose que la communication devrait remplacer la constance, le travail et l’esprit critique.
Je vous avoue même que nous considérons que la politique, c’est d’abord être sincère et refuser les compromissions, la confusion et les marchandages. Nous aimons quand ça marche mais pas qu’on nous fasse marcher.
Nous nous connaissons, nous savons nos points de convergence et nos différences et c’est la raison pour laquelle nous pouvons travailler à Champs sur Marne depuis, plusieurs années, dans le respect réciproque et que nous pouvons assumer des positions fortes comme le vote du budget que vous présentez si nous considérons qu’il va dans le bon sens.
Nous préférons cette situation claire à celle des assemblages de bric et de broc hasardeux spécialisés dans les annonces incertaines. Ainsi, par exemple, qui est capable de préciser et de chiffrer l’impact financier pour notre commune de la proposition d’exonérer de la taxe d’habitation 80% de la population. Quant aux compensations par l’Etat. On connaît la chanson. Sans compter que cela va à l’encontre de la décentralisation et d’une bonne gestion des Communes par celles et ceux qui en sont responsables.
C’est ce que nous disions notamment l’année dernière en soulignant que dans notre conception de la démocratie, l’élu local qui est l’élu de proximité doit avoir les moyens d’agir mais c’est vrai que c’est souvent le dernier souci des technocrates pour lesquels un budget, ce sont d’abord des chiffres.
Et oui, là aussi, nous ne sommes pas à la mode car pour nous, un budget, c’est d’abord la vie des habitants et les travaux, le fonctionnement des services, la vie sociale de notre commune.
A cet égard, les documents budgétaires et plus particulièrement le compte administratif sont des instruments de démocratie locale dans la mesure où ils ont des sources d’information de la population et qu’ils permettent de connaître la situation réelle de la Commune. Sauf erreur de notre part et comme nous l’avons indiqué l’année dernière, ces documents ne sont pas publiés sur le site de la Mairie. Je vous propose à nouveau qu’ils le soient désormais afin que les habitants qui le souhaitent puissent en prendre connaissance.
Le constat évident que nous pouvons faire à la lecture des documents est la confirmation que la situation financière de notre ville est difficile et incertaine.
Ce qui nous amène à rappeler que notre budget est le résultat de nos décisions mais également de décisions et de critères extérieurs. Alors que nous aurions besoin de stabilité pour permettre un bon pilotage comptable et budgétaire, ce gouvernement multiplie déjà les zones d’incertitude.
A cet égard, quid du sujet des rythmes scolaires et des temps périscolaires et des conséquences financières puisque nous sommes dans ce sujet. Ce sera d’ailleurs le thème de notre question orale.
Nous nous souvenons de la célèbre formule de M Aubry selon laquelle quand c’est flou, il y a un loup. Nous, on veut bien marcher avec Lou…reed, Johnny Cash, Renaud ou Aerosmith mais pas vraiment avec la meute actuelle car question flou artistique, là nous sommes servis…
Mais revenons à Champs. Notre constat ne sera pas redondant avec celui de Mme le Maire qui a d’ailleurs présenté les grandes lignes en commission.
Nos orientations sur les dépenses de fonctionnement sont d’arriver à une diminution de celles-ci sans dégradation du service rendu aux usagers. L’exercice n’est pas simple. Nous connaissons bien les attentes des habitants et si nous voulons tous payer moins, nous voulons aussi tous le meilleur service rendu. A cet égard, d’une manière générale, nous constatons les efforts réels qui ont été réalisés- parfois au prix de choix difficiles mais aussi de réflexions fortes que nous saluons.
Les dépenses d’investissement direct qui relèvent de la Municipalité, c’est-à-dire nos dépenses d’avenir, sont naturellement impactées et nous constatons également que les choix de réalisation et d’étalement qui sont mis en œuvre par Mme le Maire se recoupent avec les nôtres en cette période difficile.
Nos ressources sont très fragilisées. C’est la raison pour laquelle nous avons fait de nombreuses propositions. Sur la fiscalité, nous soulignons que nous avons soutenu sans réserve, par sens des responsabilités, la décision de l’année dernière d’une augmentation modérée et exceptionnelle. Pour nous, il aurait été tellement simple d’être contre par principe. Soulignons qu’avoir actionné le levier fiscal nous rend à nouveau éligible à des dotations de péréquation ce dont personne ne se plaindra. Comme quoi, il y a parfois une justice comme on soupire dans le Béarn au bout d’un mois.
Tout en restant vigilant sur notre endettement qui est maitrisé, l’objectif auquel nous souscrivons est de développer nos marges de manœuvre ce qui est nécessaire pour réduire les risques financiers, et trouver des solutions en termes de gouvernance et opérationnels voire d’attractivité de notre ville.
Dans ce contexte, nous constatons que les engagements pris par Mme le Maire lors du vote du budget primitif et que nous avons soutenu – parce qu’ils étaient compatibles avec nos propres orientations et que nous sommes solidaires quand l’intérêt municipal est en jeu ont été largement tenus.
Notre vote est la conséquence de ce constat et notre état d’esprit sera toujours le même quand il s’agira de se prononcer objectivement sur une politique sincère et claire.
Sur ces bonnes paroles et pour ces motifs, je vous informe que nous votons favorablement les points budgétaires 2 à 9.

Partager cet article

Repost 0
Published by ERIC BITBOL
commenter cet article

commentaires